Cet article « Faut-il masteriser son titre avant de l’envoyer à un label ? » est un article écrit par MMC

Et voilà. Après des mois de composition, de répétitions, de doutes, de remaniements, le titre est enfin prêt. Tout beau, tout enregistré, tout mixé, votre morceau est opérationnel pour le très attendu (et très redouté) démarchage de labels.

Mais une question subsiste : faut-il aussi le masteriser avant de l’envoyer à un professionnel de la musique comme un label ou un attaché de presse dans la musique  ? La décision vous appartient, mais cet article vous aide y voir plus clair.

masteriser son titre
masteriser son titre

Mastering : séance de rattrapage

Là où le mixage traite les différentes pistes audios de votre morceau afin qu’elles se mélangent les unes aux autres de manière harmonieuse, le mastering, ou masterisation, consiste à mettre en œuvre ces mêmes traitements, non plus sur les différentes prises de son, mais sur la maquette mixée. Par exemple, lors du mixage, l’équalisation vient filtrer ou amplifier les fréquences de la piste voix ou de la piste synthé, mais lors de la masterisation, l’équalisation vient corriger le timbre à l’échelle du morceau. Il en va de même pour la compression et tous les autres processus de mixage.

L’objectif de l’opération de mastering est d’homogénéiser l’ensemble des titres d’un même album et de rendre votre démo harmonieuse, avec une qualité de son optimale, mais aussi de préparer votre titre à la publication. En effet, la masterisation va lui permettre d’être lisible avec la même qualité de son, quel que soit le support utilisé.

Pourquoi masteriser son titre avant de l’envoyer à un label ?

Nous l’avons vu, la masterisation est la dernière étape avant la publication ou le pressage d’un CD. Mais vous n’en êtes pas encore là. Alors, à quoi bon démarcher les labels avec un titre masterisé ?

Tout d’abord pour que votre démo réponde aux standards actuels en matière de musique. En effet, le son des années 2010 n’est par exemple pas comparable au son des années 1970, d’où les nombreuses œuvres remasterisées.

De plus, en offrant une qualité de son optimale quel que soit le système d’écoute utilisé, le mastering réduit les risques que votre titre ne « passe » pas sur le smartphone, l’autoradio, la chaîne hi-fi, ou le PC du directeur de label lorsque ce dernier se penchera enfin sur votre cas.

Une opération qui requiert du savoir-faire

Comme tout geste technique, la masterisation audio nécessite des compétences, du matériel pointu, et n’importe qui ne peut pas s’improviser ingénieur de mastering du jour au lendemain. Aussi, si vous maîtrisez les techniques de traitement du son et que vous avez un home studio, vous masteriserez sans doute votre maquette vous-même.

Du reste, si vous avez des notions de mastering, mais que vous n’êtes pas équipés, il existe des services de mastering en ligne. Si au contraire vous n’y connaissez rien, mais que votre budget le permet, vous pouvez confier la tâche à un studio de mastering professionnel.

Si vous n’êtes dans aucun de ces cas de figure, pas de panique, veillez simplement à soumettre une maquette de très bonne qualité audio. Dans le démarchage de labels, la masterisation sert surtout à présenter votre musique sous son meilleur jour. Mais il ne faut pas perdre de vue que le titre le mieux masterisé du monde n’est rien sans votre talent.

venenatis, risus felis odio et, id vel, velit, at

Dans cette formation GRATUITE, découvre les 10 étapes pour ​​​​​​​réaliser ​​​​​​​un mixage de A à Z

You have Successfully Subscribed!

Dans cette formation GRATUITE, découvre les 10 étapes pour ​​​​​​​réaliser ​​​​​​​un mixage de A à Z

You have Successfully Subscribed!