Quelle est la première étape pour apprendre le mixage ?

Beaucoup de personnes veulent apprendre le mixage, mais pourquoi  ? Et surtout quelles sont les étapes pour arriver à nos fins ?

Pour changer, je vous fais un petit article texte, mais rassure-toi, je ferais bien d’autre vidéo.

Pourquoi apprendre le mixage ?

C’est une excellente question.

Je ne pense pas que ce soit pour se la péter auprès de ses potes, mais des raisons un peu plus profondes et personnelles.

Depuis plus de 10 ans, les nouvelles technologies ont radicalement bouleversé le monde de la musique. Il est complètement possible de faire un album sans bouger de chez soi.Avec un home studio, tu peux atteindre des résultats considérables. Tu n’as plus besoin de te rendre en studio.

C’est bien beau ce blabla, mais ça ne nous dit pas pourquoi apprendre le mixage.

Il y a trois raisons :

  1. L’autonomie : tu as créé ta musique chez toi, dans ton home studio, tu as envie de finir ton morceau et de ne pas le remettre entre les mains de quelqu’un
  2. la maitrise : tu as envie de connaitre toutes les ficelles pour faire un morceau de A à Z
  3. La finalité : c’est d’être fier de faire ta musique de A à Z , de pouvoir transcrire à chaque étape de la création ton message et tes émotions de la manière dont tu les perçois.

Pour apprendre le mixage, tu dois passer par plusieurs étapes.

apprendre le mixage

Les différentes étapes.

Le premier truc à faire, ce n’est pas vraiment une étape, mais plus un prérequis.

Donc le premier truc c’est d’avoir quelque chose à mixer, une composition ou une soupe de légume ça marche aussi, si tu ne sais pas comment faire, il te suffit de faire cuire tes légumes dans de l’eau et de mixer le tout. Sinon tu peux cliquer ici pour voir comme commencer à composer.

Donc la première étape pour apprendre le mixage, c’est maitriser les 3 piliers du mixage à savoir :

  1. La dynamique
  2. Le spectre fréquentiel
  3. la spatialisation

Une fois que l’on comprend qu’il faut un équilibre entre ces trois piliers, et un équilibre sur chaque pilier alors c’est gagner.

Le premier pilier : la dynamique

C’est dans ce pilier que l’on va équilibrer le niveau des volumes de chaque piste et également réduire la dynamique du son avec la compression.

L’équilibre des volumes c’est assez simple à faire tandis que la compression audio, est quelque chose d’un peu plus technique, mais reste relative abordable.

Le deuxième pilier : Le spectre fréquentiel

Alors là, c’est le rôle de l’EQ ou égaliseur, mais pas seulement, on va avoir tous les effets qui modifient le timbre du son comme les distorsions, les filtres, les phasers…

Le troisième pilier  : La spatialisation

On pense au panoramique, mais le panoramique nous permet juste de placer un instrument à gauche au centre ou à droite. Si l’on veut placer un instrument en avant ou en arrière, on va devoir utiliser de la réverbération ou des délais.

 

Mon conseil pour apprendre le mixage, c’est de commencer à découvrir ces trois piliers et se familiariser avec les principes de base de chaque pilier. Une fois ces principes de base maitrisés, on peut aller un peu plus loin dans les techniques. De fil en aiguille, on commence à maitriser le mixage.