Mixer pour – de 1 euro – Episode #8 – Commencer avec le compresseur audio

 

Encore un nouvel épisode, dans lequel on s’attaque à la dynamique avec le compresseur audio

Transcription de la vidéo sur l’utilisation d’un compresseur audio.

Salut à tous,

Je suis Damien Bihel du blog www.mixage-en-home-studio.fr

Dans la vidéo d’aujourd’hui, je vais vous expliquer comment on peut commencer à utiliser les compresseurs.

Je vous rappelle que si vous avez envie d’améliorer votre son, vous pouvez cliquer sur le bandeau qui apparaît à l’écran, ou directement dans le champ de  description de cette vidéo,  je vous enverrai par la suite des techniques de mixage et d’enregistrement pour améliorer votre son.

Revenons à cette chanson, je vous fais jouer, pour rappel, un petit morceau (musique), dans cette chanson je vous avez dit qu’il fallait identifier trois éléments qu’on allait traiter en premier, ces trois éléments étaient : le violon, la voix et la basse.

Nous allons voir comment compresser ceci, je vais commencer par la voix, c’est  l’élément N°1 qui me plaît, je vais mettre le compresseur de chez MeldaProduction, le MCompressor, si vous voulez savoir quels sont les paramètres à régler j’avais déjà fait une vidéo, vous pouvez cliquer sur l’encadré qui apparaît à l’écran pour la voire, sinon dans cette partie de la vidéo, nous allons juste compresser un petit peu la voix, parce qu’il y a des différences de niveaux c’est-à-dire que il y a des phrases où ça parle tout doucement, alors là on va essayer de monter, et des fois c’est fort et là on va essayer de réduire. On va utiliser deux paramètres en gros: le Threshold et le gain de sortie afin d’avoir une sortie cohérente par rapport à avant la compression, on écoute (musique) on voit que sans compression les deux niveaux sont équivalents, c’est pour ça que nous allons essayer de régler le gain de sortie toute à l’heure, donc on va faire une compression un peu moyenne, même une compression de 4.00: 1 parce que c’est une chanson un peu slow, un peu tranquille, on ne va pas compresser comme des bourrins, on va réduire le Threshold jusqu’à avoir un peu de compression (musique), vous avez vu sur les sons un peu plus fort on perd un petit peu, on va monter de quelques dB, 2.00dB devrait suffire, on va réduire un petit peu on va mettre en Soft, je vais le faire jouer avec et sans (musique), on va mettre le Knee en mode Soft, je vais le faire jouer avec et sans (musique), vous voyez que sans, on a plus l’impression d’avoir des différences de niveaux entre les différentes parties de la voix, avec la compression on a moins cette sensation, on va monter un peu vers les 3.00dB, donc voila c’est déjà un premier jet sur la compression, on va voir ce que cela donne dans l’ensemble (musique).

Maintenant on va s’attaquer à la basse, vous avez remarqué que j’essaye de vous faire jouer le morceau dans son ensemble, de m’attarder sur la voix, mais dans l’ensemble du morceau et ne pas faire des solos parce qu’il faut voir comment ça sonne dans l’ensemble.

Pour la basse, on va prendre le même compresseur audio, on va mettre un truc soft aussi, la basse on peut la compresser à 5dB ou 6dB sans aucun souci, en gros la compression sur la basse va permettre de maintenir le niveau des notes un peu plus que sans compression, je vais vous le faire jouer avec et sans (musique).

Après on va essayer sur les violons, le compresseur audio sur les violons va réduire la dynamique c’est ce qu’on veut faire dans ce type d’instrument (musique), c’est vraiment léger, on va faire l’autre en même temps (musique), ça ramène de la grandeur, on va faire jouer les deux avec les effets (musique), pendant qu’on a fait ça on peut regarder en détails ces  histoires d’Attack, voir si on ne peut pas changer l’Attack et la durée de la compression, là j’ai mis un Release assez long et une Attack assez longue, afin de pouvoir vraiment, exprimer tous les mots et qu’on ne soit pas constamment en train d’utiliser le compresseur qui agit lourdement parce que le débit des paroles n’est pas rapide, il faut aussi s’adapter au débit des paroles et au débit des sons. Je vais faire la basse, pour la basse, on va laisser un peu plus d’Attack, après votre juge c’est l’oreille, ne l’oubliez pas, en gros ne regardez pas les valeurs que je met sur les appareils on s’en fou des valeurs, soit vous voulez une Attack courte, longue, ou moyenne, et pareil pour le Release, soit c’est court, soit c’est moyen, soit c’est long, je vais faire de même pour les Strings donc là l’Attack peut être rapide, ça va compresser rapidement, et le Release long,

compresseur audio

Voilà dans cette partie on va s’intéresser aux éléments qu’on veut traiter en priorité, après on verra tout le reste de la chanson, c’est pourquoi je vous recommande de faire les trois éléments en première partie et d’oublier presque tout le reste, le reste vous le mettez pour mixer pour avoir une idée dans l’ensemble, comme à chaque fois, on mettra cela en forme un peu plus tard, c’est tout pour la vidéo, je vous rappelle si vous avez envie d’améliorer votre son, vous pouvez cliquer sur le bandeau qui apparaît à l’écran je vous enverrai par email plein d’astuces pour apprendre à mixer et à enregistrer et je vous dis à la prochaine pour une nouvelle vidéo.