Fonctionnement d’un compresseur audio


 

Le compresseur audio est l’un des outils les plus utilisés dans la production musicale. Malheureusement, il est souvent méconnu.

Dans la vidéo suivante, je vous explique les paramètres des compresseurs audio

 

 

Des questions ou des remarques, vous pouvez utiliser les commentaires ci-dessous.

Transcription texte de la vidéo sur le fonctionnement d’un compresseur audio

Salut à tous,

Je suis Damien Bihel du blog www.mixage-en-home-studio.fr

Aujourd’hui je vais vous parler de l’utilisation du compresseur audio, comment il fonctionne ? Et quels sont les paramètres à régler ?

Mais avant, si vous avez envie d’améliorer votre son, envie de d’apprendre à mixer, envie de savoir faire des enregistrements, vous pouvez cliquer sur la bannière qui s’affiche à l’écran ou directement dans la description de la vidéo, je vous enverrai par la suite plein de techniques sur le mixage et sur l’enregistrement, tout ça par email.

Aujourd’hui l’utilisation d’un compresseur audio est pratiquement indispensable en production musicale et en mixage, mais ça reste un outil très méconnu de la plupart des débutants, dans cette vidéo je vais vous expliquer les différents paramètres pour maîtriser un minimum le compresseur audio, le compresseur va être principalement utilisé pour contrôler la dynamique d’une source sonore, c’est-à-dire la différence entre les sons forts et les sons plus faibles, j’ai un exemple ici, on va zoomer, on voit ici qu’on a une zone où on a du son mais un peu plus faible et ici une zone où on a du son un peu plus fort , en gros on va réduire la différence entre les sons forts ici et les sons un peu plus faible ici, on va voir les différents paramètres du compresseur, je vais ouvrir un compresseur de chez MeldaProduction, je vais vous faire jouer avec et sans le compresseur, là il est en ByPass, la compression va remonter tous les sons, ça va compresser les sons qui vont être en dessus d’un certain seuil et ça va remonter ceux qui sont en dessous. Voici les paramètres : on a d’abord le Threshold, le Threshold c’est cette ligne rouge qui navigue ici, c’est le seuil, c’est-à-dire que tout ce qui est au-dessus va être compressé et tout ce qui est en dessous va être non compressé, après on a le ratio ici, ça va être la pente,  un ratio de 1.00: 1 on a une pente droite, c’est-à-dire qu’il n y a pas de compression, on va mettre un ratio de 4.00: 1, le ratio c’est ce qui va déterminer la force de la compression, on va l’exprimer souvent de la même manière 4.00: 1 cela signifie que lorsque le niveau sonore dépasse le Threshold  de 4dB, il va être compressé à 1dB, après on a un autre paramètre qu’on va appeler : Gain de Réduction, il est affiché ici par (R), le gain de réduction est facilement compréhensible, c’est la réduction qu’on va avoir de gain, on va faire jouer le morceau et je vais vous expliquer comment cela se passe avec le compresseur et là vous voyez je compresse je perd 10dB on va monter le gain d‘entrée de 10dB par exemple, là je ne compresse plus et là je compresse, en fait le gain de réduction correspond à la plage du signal qui monte sur cette courbe, si on regarde le petit trait blanc monter il va jusqu’ici on a à peu prés  6dB ou 7dB vous voyez qu’ici on arrive à -6dB ou 7dB de réduction, voila ce qui est le gain de réduction, donc ici on a un gain d’entrée , on va booster le signal de l’entrée, et un gain de sortie c’est-à-dire qu’on va remonter tout le signal, généralement quand on compresse , on perd de la puissance sonore du coup on va remonter tout le signal, c’est ça qui va ressortir les sons les plus faibles ici, qui vont être comparés aux sons compressés.

compresseur audio

Maintenant nous avons un autre paramètre qui va s’appeller l’Attack, le temps d’Attack c’est le temps que va mettre le compresseur à se déclencher, il est utile de bien le régler afin de laisser passer les coups d’impact, par exemple pour les percussions, on prendra soin de laisser passer l’impact du son et on règle souvent le temps d’Attack autour de 20ms pour une grosse caisse par exemple, pour bien s’en rendre compte  on va changer de compresseur, vous allez voir on va utiliser celui d’Ableton qui est magique pour ça, on retrouve les mêmes paramètres, ici on a le gain de réduction, la pente, etc. Ici on a le gain de réduction et au-dessus c’est le seuil c’est-à-dire que tout ce qui est au-dessus de cette ligne va être compressé,  et on peut gérer l’Attack, vous voyez le compresseur met un sacré moment avant de se déclencher et là il va se déclencher très rapidement. Un régalage comme celui-là n’est pas trop mal, nous avons le temps de Release ici, c’est le temps que va mettre le compresseur avant de revenir à 0, vous voyez si j’ai un Release long le compresseur est toujours en travail, avec un Release court, il va très très vite revenir à 0, après on a un dernier paramètre qu’on va retrouver sur le compresseur c’est le Knee (le genou), qu’on peut adoucir, là on a un Knee un peu plus doux pour une voix c’est vachement plus agréable, et là on a un Knee un peu plus dur.

Mon plus gros conseil de la journée vous l’aurez compris, le compresseur c’est un outil indispensable, et le plus grand secret pour bien régler le compresseur c’est tourner le bouton et écouter ce que ça donne, je vous rappelle si vous voulez toujours améliorer votre son vous pouvez télécharger une vidéo gratuite en cliquant sur le lien qui apparaît à l’écran ou directement dans le champ de description de cette vidéo.

Je vous dis à la prochaine dans une nouvelle vidéo.


« mixage »