As-tu déjà entendu parler du Headroom ?


Salut à toi le home studiste,

Je vais te parler de headroom car chez les débutants ce concept est mal compris. Ce qui peux rendre ton mixage un peu trop lourd.

Qu’est ce que le Headroom ?

Littéralement, ça veux dire hauteur, mais hauteur de quoi ?

En musique, ça va être l’espace libre que l’on a sur un niveau de signal entre la valeur maximal du signal et un valeur de référence (le 0 dB)

headroom

Le headroom est souvent confondu avec la plage dynamique du signal, c’est normal, ça ce visualise au même endroit : sur un vue-mètre.

Mais quelle est la différence entre les deux

Rien de telle qu’un petit schéma pour l’expliquer

Headroom vs plage dynamique

Sur ce schéma, tu peux voir la différence entre les deux.

Le niveaux Peak correspond à l’amplitude maximale de ton signal alors le niveau RMS (Root Mean Square c’est la formule mathématique pour obtenir la valeur) correspond à la valeur efficace de de ton signal

La différence entre ces 2 niveaux est appelé Dynamique effective. je préfère le préciser car il existe également d’autres type de dynamique

Alors que le headroom est l’espace « libre » entre le niveau peak et un valeur de référence, généralement 0 dB. J’utilise l’outil suivant pour visualiser tout ça : TT Dynamic Range Meter

Mais quelles sont les conséquence de ne pas avoir de headroom ?

En numérique, le son le plus fort que tu peux avoir c’est le 0 dB, si ton signal dépasse ce seuil, alors ton signal va clipper (c’est le terme officiel car si tu écoute ton son, tu vas entendre des « clip ») et c’est mauvais pour la qualité de ta production musicale. Ce n’est pas pour rien que c’est une zone rouge.

digital-clipping

Alors que si tu travail dans le domaine analogique, si tu dépasse les 0 dB ce n’est pas bien grave car tu as plus de marge de manœuvre. C’est même à cause du monde analogique que l’on a cette croyance, qu’il faut absolument s’approcher du 0 dB

En analogique, la dynamique utile du hardware (différence entre le seuil du bruit et le 0 dB) est plus faible qu’en numérique. Par exemple sur un enregistreur à bande on a un dynamique de 56 dB alors qu’avec une carte son en 24 bit on une dynamique de 106 dB. Tu comprend mieux pourquoi lorsque l’on utilise du hardware analogique, on essaye de s’approcher du zéro pour minimiser le bruit est optimiser la qualité.

Le headroom dans tout ces états

En enregistrement (en numérique bien évidemment), je te conseille :

  • d’enregistrer en 24 bit
  • d’avoir un signal RMS aux alentours de – 20 dB avec des pics au maximum à – 8 dB

Avec un réglage comme ça, tu t’assure d’être dans la plage dynamique du matériel et d’être serein par la suite

En mixage, je le redis, le niveau crête est le son le plus fort. Beaucoup dont l’erreur de régler leurs signaux juste en dessous des 0 dB, car c’est plus fort et ça sonne mieux, mais ça va poser d’énorme problème par la suite.

En mastering, on a besoin d’avoir une certaine marge pour travailler sur la dynamique. Généralement, on demande 6 dB de headroom. Donc tes sons les plus fort ne doivent pas dépasser les -6 dB. Ne descends pas simplement le fader du master de – 6 dB, mais baisse plutôt les fader de chaque piste. Si le son te parait trop faible, alors monte le volume du casque ou des enceintes.

3 façons de créer du Headroom

 

1- Reduire le niveau de la chanson.

La solution la plus évidente. Il te suffit de baisser les faders des pistes pour envoyer moins de signal dans les bus et le master. Tu as ainsi plus de marge, plus de clarté.

Une autre solution, c’est d’insérer un plugin de type utility qui permet de baisser le gain de la piste.

Capture d'écran 2016-08-11 17.33.24

 

2- Utiliser un filtre passe haut

J’ai déjà expliquer cette astuce plusieurs fois. Il suffit juste d’appliquer un filtre passe haut régler à 100 Hz sur toutes les pistes sauf la grosse caisse et la basse. Utilise le Solo pour éviter de pousser les faders

 

3- Couper les fréquences dégueulasse du bas médium

Le bas médium monopolise beaucoup de volume, et bonne nouvelle, tu peux surement nettoyer cette zone fréquencielle. Elle est situé entre 200 et 500 Hz, c’est la zone responsable du son un peu trop boueux, collant et elle ne rajoute pas de chaleur.

Pour ça, il suffit de rechercher les fréquences dégueulasse entre 300 et 400 Hz  en utilisant un boost. Puis une fois que tu as trouvé cette fréquence, il suffit de l’atténuer de – 3 dB. tu verra que ton son sera meilleur tout en respectant une bonne headroom

 

Maintenant, tu n’as plus aucune excuse pour ne pas l’appliquer


« mixage »